Formulaire de contact

"*" indicates required fields

Civilité**
Accueil Actualités Cession d’un Bail Commercial : Comprendre la Clause de Solidarité Inversée avec Les Agences Primo

Dans la majorité des baux commerciaux, une clause de garantie solidaire est présente entre l’ancien locataire et le repreneur du bail, assurant le paiement des dettes locatives post-cession. Les Agences Primo détaillent les nuances de cette clause parfois qualifiée d' »inversée ».

Lors de la reprise d’un bail commercial, comme dans le cadre du rachat d’un fonds de commerce, il est crucial d’examiner attentivement le contenu du bail. De nombreuses clauses visent à protéger le bailleur contre d’éventuels impayés du locataire.

La clause de solidarité classique oblige le locataire cédant à se porter garant des dettes locatives du repreneur. Si le nouveau locataire ne paie pas son loyer, le bailleur peut demander le règlement au locataire initial. Depuis la loi Pinel, cette garantie est limitée à trois ans après la cession.

À l’inverse, la clause de solidarité inversée place le repreneur du bail comme garant de l’ancien locataire, permettant au bailleur de se tourner vers le cessionnaire en cas de dettes antérieures à la cession du bail.

Initialement conçue pour les procédures collectives, cette clause offre au bailleur une garantie en cas de redressement ou de liquidation judiciaire. Cependant, elle a souvent dissuadé les repreneurs dans le cadre de redressements judiciaires, obligeant le cessionnaire à régler d’importants arriérés locatifs, parfois dépassant la valeur du fonds de commerce.

La loi Pacte de mai 2019 a rendu les clauses de solidarité inversées inapplicables lors d’un redressement judiciaire pour faciliter l’acquisition d’entreprises en difficulté. Elles demeurent cependant en vigueur en cas de cession du bail lors d’une liquidation judiciaire. Il est essentiel d’examiner le bail attentivement pour repérer cette clause.

Il convient de noter que la clause de solidarité inversée n’est pas réglementée en dehors des procédures collectives et n’est pas soumise à la limite de trois ans après la cession, contrairement à la clause de solidarité classique.

Si vous avez un projet immobilier que vous souhaitez concrétiser, n’hésitez pas à cliquer ici pour entrer en contact avec les agences Primo. Nous sommes prêts à vous écouter et à vous accompagner tout au long de la réalisation de votre projet.

Temoignages

Opinion System, n°1 Français des avis clients

Monsieur BAJDOURI est un agent très accueillant, patient, et chaleureux. Nous a accompagné tout au long du processus d’achat et a répondu à l’ensemble de nos questions et exigence avec le sourire ! Ravie d’avoir pu être accompagner par ce genre de personne pour notre premier achat! Merci beaucoup !
Laura S. 16/04/2024
Suivi par Marouane Bajdouri, (Agence Primo de Wissous) que je recommande vivement pour vous accompagner sur votre projet. A l'écoute, réactif et de bon conseil. Nous le remercions pour son professionnalisme et de nous avoir accompagner tout au long de notre projet.
Maxime B. 15/04/2024
Équipe sympathique à l écoute du client.
david r. 10/04/2024
Recherche d’acquéreur efficace dans un contexte difficile du marché immobilier plombé par une fiscalité débordante.
François G. 29/03/2024
Accueil Actualités Cession d’un Bail Commercial : Comprendre la Clause de Solidarité Inversée avec Les Agences Primo

Notre newsletter

Recevez les derniers biens, news marché et actualités

Suivez-nous